+(33) 1 12 18 06 01 [email protected]
Sélectionner une page

Définition assurance vie

L’assurance vie est un contrat d’assurance qui consiste à verser un capital à un assureur ou à une banque afin de produire des intérêts. Dans la pratique, l’assureur s’engage à verser périodiquement au souscripteur un revenu provenant de son investissement, moyennant une prime.

Ce contrat permet de constituer un capital important pour sa retraite et de transmettre un patrimoine à un bénéficiaire prédéfini, en cas de décès.

Le principe de l’assurance vie

L’assurance vie est un produit d’épargne qui produit des intérêts. En effet, le capital versé à l’assureur sera placé sur des supports d’investissement, notamment des fonds en euro ou des fonds en unité de compte afin de produire des intérêts.

Supports d’investissement

Dans un contrat en euro, le capital investi est garanti, mais la rémunération est faible. C’est donc le support idéal pour les épargnants qui ne veulent pas prendre de risques. Les supports en unité de compte sont caractérisés par des rendements importants, la diversité de placement et des stratégies d’investissement variées. Le souscripteur peut changer à tout moment la répartition de son épargne suivant l’évolution du marché financier, ses projets et son profil d’investissement.

Le contrat en unité de compte est un placement à risque, car l’épargne n’est pas garantie, elle fluctue au gré des marchés financiers. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’investir une partie d’un capital sur des fonds en euro et l’autre sur des unités de compte.

Comment fonctionne une assurance vie ?

Un contrat d’assurance vie est accessible à partir d’un capital initial fixé par la compagnie d’assurance. Ensuite, le souscripteur pourra effectuer des versements libres ou programmés, selon son revenu.

Les entrées, les versements, les arbitrages sont facturés. Ces services sont généralement gratuits pour les contrats en ligne. Par ailleurs, des frais de gestion seront déduits du capital chaque année.

L’assurance vie est un contrat en cas de vie, mais l’épargnant peut récupérer son épargne et les intérêts produits à travers un rachat total ou partiel. Le rachat nécessite le paiement de frais fixés en fonction de la durée du contrat.

La fiscalité devient de plus en plus avantageuse au fil des années. Avant 8 ans, le prélèvement varie de 15% à 35% du capital. Au delà de cette date, il est de 7,5%.

En cas de disparition du client, l’assureur doit verser le capital aux ayants droits.

Les autres articles sur le sujet de l’assurance vie

L’assurance vie tend à devenir le placement financier favori en France. En 2016, les encours étaient estimés à plus de 1 600 milliards d’euros selon la Fédération française de l’assurance. C’est un contrat à moyen ou à long terme dont la durée peut être déterminée lors de la souscription. Toutefois, il convient de rappeler que le décès du souscripteur marque sa fermeture.

Le contrat d’assurance se distingue par la souplesse dans la gestion du capital. En effet, le client choisit le mode de gestion en fonction de ses connaissances financières et des risques consentis. La gestion libre ou directe lui permet de décider de la répartition de ses placements sur les supports d’investissement proposés par l’assureur. Ce type de gestion nécessite beaucoup de vigilance sur l’évolution du marché financier. L’investisseur peut donc prendre conseil auprès des professionnels ou de l’assureur dans le cadre d’une gestion conseillée.

Il peut aussi confier son capital à une entreprise spécialisée dans le traitement des actifs financiers, par l’intermédiaire de l’assureur ou à la banque : on parle alors de gestion sous mandat.

Tout le reste de nos informations et conseils dans la rubrique du blog.

Demande de Renseignements

Vous cherchez des informations sur les assurances vie ou avoir un conseil pour savoir bien choisir son assurance. N’hésitez pas à nous contactez.